Rajeunissement du visage : Botox

La beauté du processus de vieillissement du visage réside dans le fait que nous passons de la force et de la vitalité exprimées par le visage jeune à la confiance et à la crédibilité reflétant l'expérience de vie accumulée et la perte de la naïveté, ce qui est souvent décrit comme le "caractère". La difficulté de la médecine et de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique est de trouver un équilibre optimal entre ces deux extrêmes, tout en veillant à ce qu'il corresponde à l'âge réel du patient.

Bien que cela ne soit pas évident au premier abord, le visage humain est contrôlé par 43 muscles différents. La majorité d’entre eux sont directement attachés à la peau et innervés par un seul nerf, le nerf facial. Ses nombreuses branches permettent l’activation sélective de muscles individuels, seuls ou dans toutes les combinaisons imaginables. Cela explique le grand nombre d’émotions que nous sommes capables de communiquer par nos expressions faciales et fournit l’explication de base du vieil adage « Le visage est le miroir de l’âme ».

Outre nos émotions, un autre moteur important de l’activité des muscles faciaux est la compensation de la perte d’élasticité et d’épaisseur de notre peau, qui progresse avec le temps sous l’influence de facteurs intrinsèques (génétiques) et extrinsèques (alimentation, lumière du soleil, traumatismes, manque de sommeil). Par exemple, le vieillissement peut entraîner un relâchement de la peau autour des yeux, ce qui peut induire une suractivation de la musculature frontale afin de réduire l’obstruction du champ visuel qui en résulte. Nos émotions, le vieillissement et l’activité compensatoire sont les trois facteurs qui se combinent pour déterminer l’activité relative de nos muscles faciaux dans les différentes parties de la peau du visage. Il en résulte que les différentes zones de la peau de notre visage sont soumises à différents degrés de force de traction à différents moments.

La quantité et la direction de la force de traction accumulée au fil du temps sont les principaux déterminants de l’emplacement et de la profondeur des plis cutanés dans le visage humain. Ces plis cutanés dynamiques sont définis par leur proéminence qui dépend de l’activité du muscle sous-jacent. En revanche, les plis cutanés statiques et généralement plus fins ne sont pas influencés de manière significative par l’activation musculaire. D’un point de vue esthétique, les plis cutanés dynamiques sont ceux qui donnent du caractère à notre visage, car ils communiquent notre état émotionnel et notre histoire au public qui nous entoure. Bien qu’il s’agisse d’un atout extrêmement important dans l’interaction humaine, il peut également affecter notre bien-être de manière négative si notre visage communique des émotions que nous aimerions garder pour nous, ou des informations concernant notre âge, que nous aimons tous dissimuler à un degré variable selon les moments.

Le BOTOX (Toxine Botulique) est un agent naturel qui diminue l’activation des muscles de manière temporaire (~ 3 – 6 mois) et totalement réversible. Cette caractéristique le rend extrêmement efficace pour moduler l’équilibre émotionnel et l’histoire exprimée par nos muscles faciaux. Cependant, cet équilibre est très précaire et il faut beaucoup de compétences et de connaissances pharmaceutiques et anatomiques pour déposer les bonnes quantités de BOTOX dans les bons muscles, afin d’obtenir l’équilibre optimal et très variable pour chaque patient. Ces dernières années, l’offre de traitements au BOTOX a explosé, avec un éventail de praticiens proposant une grande variété de types de traitements qui peuvent varier de manière significative en termes d’efficacité, de taux de complications, de prix et de satisfaction du patient. Chez ANDSURGEONS, nous nous efforçons d’optimiser la qualité des traitements BOTOX en veillant à ce que votre procédure ne soit effectuée que par des chirurgiens plasticiens du visage. Cela signifie que vous pouvez être assuré que votre praticien possède les connaissances anatomiques, médicales et pharmaceutiques nécessaires, ainsi que les compétences et l’expérience chirurgicales pratiques pour vous conseiller, vous traiter et vous suivre, et pour traiter les problèmes post-traitement s’ils surviennent.