La région de la tête et du cou

La région de la tête et du cou est définie par la zone comprise entre la base du crâne et le sommet des poumons, et représente le principal corridor entre le cerveau et le corps.

En raison de son espace restreint, il représente la zone la plus dense en structures vitales du corps humain. La région de la tête et du cou n’est pas seulement un couloir de transport pour les entrées fonctionnelles du corps humain, mais elle abrite également un ensemble d’organes fonctionnels responsables d’activités essentielles telles que la respiration, la déglutition, la parole, la mastication, l’audition, la vue, l’équilibre, le contact physique, l’échange d’émotions, et bien d’autres encore.

Cela rend le traitement des maladies de la tête et du cou compliqué, car il est souvent contraint par un compromis délicat entre l’éradication de la maladie et la préservation des aspects fonctionnels essentiels à la qualité de vie.

Compte tenu de la variété des structures anatomiques et des organes fonctionnels, il n’est pas surprenant que la prise en charge des maladies de la tête et du cou soit souvent partagée par divers domaines de spécialisation et que la collaboration multidisciplinaire soit une condition préalable à la réussite.

Ces domaines comprennent des spécialités chirurgicales telles que l’oto-rhino-laryngologie, la chirurgie maxillo-faciale, la chirurgie plastique, la dermatologie, la neurochirurgie et l’ophtalmologie, mais aussi des spécialités médicales telles que les maladies infectieuses, l’endocrinologie, l’oncologie, la microbiologie et la radiologie, ainsi que plusieurs spécialités paramédicales (orthophonie, diététique/nutrition, physiothérapie et soins infirmiers spécialisés).

Compte tenu de la complexité de la prise en charge des maladies de la tête et du cou, le niveau de formation et d’expérience de chaque praticien, associé à un environnement axé sur la collaboration interdisciplinaire plutôt que sur la concurrence, sont des conditions essentielles à la réussite des patients.