INFORMATIONS SUR LE PATIENT
Feuillets d’oreille

Affections et chirurgie de l’oreille

Un chirurgien utilise diverses stratégies pour accéder à différentes parties de l’oreille lorsqu’il traite un problème médical. Certaines procédures peuvent être effectuées par le canal auditif, ce qui évite de pratiquer des incisions supplémentaires autour de l’oreille. Cette méthode, appelée approche perméatale ou transméatale, est applicable dans des cas tels que l’otospongiose, l’insertion d’œillets et les nouvelles techniques d’administration de médicaments dans l’oreille interne en cas de vertiges. Néanmoins, le plus souvent, une incision chirurgicale autour de l’oreille devient nécessaire pour améliorer l’accès à l’oreille moyenne, à la mastoïde ou à l’oreille interne. Dans certains cas, cela peut impliquer une incision située juste devant l’oreille, appelée incision endaurale.

Vertiges

De nombreux facteurs peuvent contribuer aux sensations de vertige, et ceux-ci ne sont pas nécessairement liés à l’organe d’équilibre de l’oreille interne. Les évanouissements, les problèmes cardiaques, les anomalies thyroïdiennes et les problèmes neurologiques peuvent se manifester par des sensations d’étourdissement, de vertige et de déséquilibre général.

Oreille collée (OME)

L’otite adhésive, communément appelée oreille collante, est une affection très répandue. Environ huit enfants sur dix (80 %) ont connu un bref épisode d’oreille gluante avant d’entrer à l’école primaire. Le terme médical pour désigner l’oreille collée est « otite moyenne avec épanchement ».

Les causes précises de l’oreille collante restent incertaines pour les médecins. Bien qu’elle survienne parfois à la suite d’une infection de l’oreille, de nombreux enfants atteints de l’oreille gluante n’ont jamais été confrontés à de telles infections. Dans certains cas, des infections touchant l’adénoïde à l’arrière du nez, déclenchées par la toux et le rhume, peuvent entraîner la propagation de bactéries dans l’oreille, ce qui provoque une inflammation. Il est probable que le liquide, souvent appelé « colle », s’accumule dans l’oreille à la suite de ce processus inflammatoire.

Oeillets – Une aide à la décision pour les parents
Les œilletons, de minuscules tubes insérés dans les tympans, jouent un rôle crucial dans la prise en charge d’affections telles que l’oreille collante. Également appelés tubes de tympanostomie, ces petits dispositifs facilitent la circulation de l’air et empêchent l’accumulation de liquide dans l’oreille moyenne. Les passe-fils sont souvent recommandés pour améliorer l’audition et atténuer les problèmes liés à l’oreille, tant chez les enfants que chez les adultes.

Aides auditives et comment les obtenir

Un appareil auditif est un outil qui rend les sons plus forts pour les personnes ayant des problèmes d’audition. Il se compose de trois éléments principaux : un microphone, un amplificateur et un haut-parleur. La plupart sont portés à l’intérieur ou derrière l’oreille, mais il existe également des implants pour des situations spécifiques.

Audition et surdité

La perte auditive est très répandue et touche des personnes de tous âges. Environ 16 % des adultes britanniques et la moitié des personnes âgées de plus de 75 ans souffrent d’une perte auditive. Les enfants, souvent affectés par des problèmes d’oreille ou des infections, sont le deuxième groupe le plus touché. Qu’elle soit due à la naissance ou à une maladie de la petite enfance, la perte auditive peut perturber la communication quotidienne avec les autres.

Perte auditive

La perte auditive est un symptôme de diverses pathologies affectant l’organe auditif ou sa connexion nerveuse avec le cerveau. Elle peut être due à des problèmes affectant la transmission du son à travers le tympan et les os de l’audition (appelés osselets) jusqu’à la cochlée (l’organe de l’audition), ou à des problèmes au niveau de la cochlée et du nerf auditif qui relie la cochlée au cerveau (figure 1).
Trou dans le tympan et myringoplastie
Si un trou dans l’oreille est dû à une blessure ou une infection récente, il est souvent observé car certains trous peuvent guérir sans traitement. Les trous plus petits peuvent ne pas présenter de symptômes, mais il est essentiel d’empêcher l’eau de pénétrer dans l’oreille pour minimiser les risques d’infection.
Comment utiliser les gouttes ou les sprays pour les oreilles ?
Pour appliquer correctement les gouttes auriculaires, suivez les étapes suivantes : Lavez-vous les mains et portez les gouttes à la température du corps en tenant le flacon. Retirez le capuchon, en vous couchant sur le côté, l’oreille affectée vers le haut. Tirez doucement sur l’oreille externe pour ouvrir le conduit, puis appliquez des gouttes et appuyez sur le tragus. Restez sur le côté pendant trois minutes, en essuyant l’excès de médicament. Répéter l’opération si nécessaire et remettre le bouchon en place après utilisation.

Pour les sprays auriculaires, tenez-vous droit et suivez un processus similaire : lavez-vous les mains, préparez le spray, inclinez la tête, appliquez-le, appuyez sur le tragus, attendez et essuyez l’excédent. Si nécessaire, répétez l’opération pour l’autre oreille et refermez le capuchon après utilisation. Ces étapes garantissent une administration et une absorption correctes du médicament.

Chirurgie mastoïdienne / cholestéatome
La chirurgie est le traitement recommandé pour le cholestéatome, à condition que le patient soit médicalement apte à subir une anesthésie générale. La croissance d’un cholestéatome peut entraîner des complications graves telles qu’une méningite, un abcès cérébral, une perte totale de l’audition, des vertiges persistants ou une faiblesse faciale. En postopératoire, des vertiges temporaires sont fréquents et des altérations du goût du côté opéré peuvent survenir, bien que les dommages permanents soient rares. Les résultats auditifs varient, avec un potentiel d’amélioration, de maintien ou d’aggravation. La faiblesse des muscles faciaux, bien que généralement temporaire, peut parfois être permanente. Des acouphènes peuvent apparaître après l’opération et il existe un risque rare de réactions allergiques au médicament utilisé pour le pansement auriculaire.

Maladie de Menière

La maladie de Menière affecte l’oreille interne et présente trois problèmes principaux : des crises de vertige intermittentes, une perte d’audition variable et des acouphènes fluctuants. Le diagnostic nécessite la présence des trois symptômes, ce qui rend le diagnostic excessif. Cette affection, qui touche une oreille ou les deux, est liée à une augmentation de la pression dans les compartiments liquidiens de l’oreille interne. Une pression élevée entraîne une distorsion de l’audition, des acouphènes plus forts et une sensation de plénitude de l’oreille.

Infections de l’oreille moyenne (otite moyenne)

Les infections de l’oreille moyenne, en particulier chez les enfants, sont courantes, l’otite moyenne aiguë étant la plus fréquente. Ce type de maladie se caractérise par de fortes douleurs à l’oreille et une température élevée, typiquement chez les enfants, et s’accompagne souvent d’une surdité temporaire. Lorsque le tympan éclate et que le pus s’écoule, la douleur diminue généralement et le tympan guérit généralement avec une audition restaurée. Toutefois, les infections récurrentes peuvent entraîner des problèmes tels que des lésions du tympan ou une surdité persistante due à la persistance du liquide (oreille collante). Dans ce cas, il est conseillé de consulter un spécialiste.
Otospongiose et stapédotomie
L’otospongiose peut ne pas nécessiter de traitement et la perte d’audition peut être prise en charge par un appareil auditif. Après une stapédectomie, des vertiges temporaires sont fréquents, avec de rares cas de vertiges prolongés. Des altérations du goût du côté opéré sont possibles, bien que des dommages permanents soient peu fréquents. Les résultats auditifs après l’opération varient, avec la possibilité d’une amélioration, d’un maintien ou même d’une oreille morte. La faiblesse des muscles faciaux est très rare, généralement temporaire, et des acouphènes peuvent apparaître. Il existe également un risque rare de réactions allergiques aux médicaments utilisés pour les pansements auriculaires.

Infections de l’oreille externe (otite externe)

Les otites sont fréquentes et représentent une part importante de la charge de travail du médecin de famille. Heureusement, la plupart des infections de l’oreille externe, moyenne ou interne disparaissent sans effets durables, bien que des problèmes occasionnels à plus long terme puissent survenir. L’oreille est divisée en trois parties : externe, moyenne et interne. Les infections de chaque partie produisent des symptômes distincts, notamment des douleurs ou des maux d’oreille, des écoulements (éventuellement teintés de sang ou malodorants), une surdité, des vertiges et des bruits tels que des acouphènes.

Oreilles décollées / oreilles de chauve-souris / pinnaplastie

Les oreilles décollées des enfants peuvent donner lieu à des moqueries à l’école, souvent en raison d’un défaut du cartilage de l’oreille. L’opération vise à réduire la protubérance de l’oreille, ce qui permet à l’enfant de se sentir moins gêné. Bien que la correction chirurgicale puisse intervenir à tout âge, elle est généralement effectuée après six ans environ, lorsque le cartilage de l’oreille est plus mature.
Conseils d’auto-assistance : démangeaisons des oreilles et accumulation de cérumen
Les conduits auditifs sont autonettoyants, le cérumen les protégeant. La peau du conduit auditif agit comme un tapis roulant, déplaçant le cérumen et les cellules cutanées du tympan vers l’oreille externe. Il suffit de nettoyer l’oreille externe. L’utilisation de cotons-tiges ou de doigts pour enlever le cérumen peut perturber ce processus, en enfonçant le cérumen plus profondément et en risquant d’endommager la peau du conduit auditif, ce qui peut entraîner des infections.
Acouphènes (bourdonnements d’oreille)
L’acouphène est la perception d’un son sans source externe. Elle peut être ressentie dans une ou deux oreilles, à l’intérieur de la tête ou dans l’environnement. Bien que l’on pense généralement que les acouphènes sont des bruits de sonnerie, ils peuvent se manifester sous diverses formes, comme des sifflements, des bourdonnements, des ronflements ou des ronflements. Le son peut être constant ou changeant, et certaines personnes entendent un seul bruit, tandis que d’autres en perçoivent plusieurs. Dans de rares cas, les acouphènes peuvent avoir une qualité musicale ou ressembler à des paroles lointaines et peu claires.

Vertige

Une forme très courante de vertige est le vertige positionnel bénin, qui se caractérise par des étourdissements soudains qui disparaissent rapidement en quelques secondes ou quelques minutes. Elle survient souvent lorsqu’une personne regarde brusquement vers le haut ou sur le côté et, dans certains cas, lorsqu’elle se tourne dans son lit. Entre les épisodes, la personne se sent tout à fait normale. Ce vertige peut résulter du détachement d’un petit morceau de paroi de l’oreille interne qui flotte dans le récepteur de l’équilibre, provoquant une augmentation soudaine de la stimulation nerveuse vers le cerveau. Bien qu’ils soient parfois déclenchés par des traumatismes crâniens, de nombreux cas n’ont pas de cause apparente et s’estompent généralement avec le temps.